Une caractéristique française et méditerranéenne du sud : la zone de culture de l’olivier
2005
Pierre F. Burollet

Extrait de : "Les suds. Construction et déconstruction d'un espace national (édition électronique)"
sous la direction de Claudine Vassas, préface de Jean-Pierre Albert ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Odile Gannier, Pierre F. Burollet, Bernard Bousquet et Pierre-Yves Péchoux, Paul Gonnet, Alain Coutelle, Patrick Cabanel et Maryline Vallez, Michèle Toucas-Bouteau, Hervé Terral, Anne Zink, Christophe Ruhles, Bruno Berthier, Frédéric Duhart, Isabelle Téchoueyres, Anne Burollet, Faustine Régnier-Bohler
Paris, Éditions du CTHS
2005
p. 29-36
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

En France, la notion de sud correspond en gros à une différence de latitude ; elle est confirmée par les langues d’oc. Mais il y a des disparités importantes entre l’ouest et l’est : Guyenne et Gascogne opposées à la Provence et au Languedoc méditerranéens. Outre les facteurs climatiques, l’histoire a joué un rôle avec l’occupation romaine progressive, le rattachement tardif de la Provence et du comté de Nice, le domaine pontifical, l’occupation anglaise en Guyenne, etc.
Il y a des parentés maritimes très nettes entre les diverses régions. La Guyenne et les Charentes ont de larges affinités avec l’ouest de la France et avec le nord-ouest de l’Espagne, tous influencés par l’Atlantique.
Languedoc maritime et Provence se rapprochent des zones méditerranéennes d’Espagne et d’Italie. Le critère majeur est la culture de l’olivier. Celle-ci définit une unité tout autour de la Méditerranée, aussi bien en Europe qu’au Levant et qu’au nord de l’Afrique. Malgré les évolutions religieuses et politiques différentes, la zone de l’olivier présente des analogies de paysages, d’habitudes, de méthodes alimentaires. La limite sud de la culture sèche de l’olivier marque la bordure méridionale du monde méditerranéen et la frontière des déserts. C’est le début d’un autre monde.