Les contrats d'apprentissage à Saragosse aux XIVe et XVe siècles
2008
Jesús Cortes Mateo, Manuel Perez Belanche

Extrait de : "Le travail au Moyen Âge (édition électronique)"
sous la direction de Henri Bresc ; 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002

Yassir Benhima, Jesus Cortes Mateo, Manuel Perez Belanche, Alain Mélo, Arnaldo Sousa Melo, Jean-Louis Roch, Guillaume Romaneix, Bruno Sintic
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 22-29
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

On étudiera dans cet article le rôle des apprentis dans la société médiévale aragonaise, à partir des contrats d'apprentissage récemment transcrits par María Isabel Falcón, professeur d´histoire médiévale à l'Université de Saragosse, dans son ouvrage Ordenanzas y otros documentos complementarios relativos a las Corporaciones de oficios en el reino de Aragón en la Edad Media (1997). Notre projet est de faire le point sur le personnage de l'apprenti, en étudiant son origine géographique, les circonstances qui l'amènent à décider d'apprendre un métier, l'âge du début de l'apprentissage, les qualités requises pour être un bon apprenti et les tâches qui lui sont attribuées.
Cette étude se fonde sur trente contrats d'apprentissage rédigés entre 1325 et 1515, se trouvant aux Archives historiques départementales de Saragosse et aux Archives archiépiscopales de la même ville. Ces documents évoquent divers métiers (peintre, apothicaire, barbier, marchand, orfèvre, etc.), ce qui nous permet de décrire le contexte social des apprentis. On s'intéressera particulièrement aux signataires du contrat d'apprentissage : l'apprenti lui-même, ou quelqu'un d'autre ? On étudiera également la durée de l'apprentissage, ainsi que les obligations de chacune des deux parties, le salaire et le mode de paiement.