La vigne et le vin en Corse fin XVIIIe-début XIXe siècle
cépages, outillages, types sociaux de producteurs - 2008
Antoine Casanova

Extrait de : "La vigne en Méditerranée occidentale (édition électronique)"
sous la direction d'Antoine Casanova ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Gilbert Buti, Antoine Casanova, Catherine Chadefaud, Philippe Moustier, Raoul Normand, Alain Pernet, Éric Rouvellac, Jean-Christian Tulet et Hélène Velasco-Grassiet
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 27-34
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La vigne et le vin en Corse à la fin du XVIIIe siècle (cépages, outillages et pratiques vini-viticoles, types sociaux de producteurs immédiats.
Par leur nature même, les sources insulaires autorisent une approche des cépages, des outillages, des pratiques vini-viticoles, ainsi que du mouvement des rapports sociaux qui peut contribuer à réduire les obstacles souvent rencontrés dans l'histoire des capacités productives en Méditerranée. Le panorama insulaire atteste la complexité de l'évolution historique de la vini-viticulture en Méditerranée. Il est marqué par la coexistence vivante entre des pratiques et des outillages qui sont parfois de type proto-historique et à l'autre pôle par la présence en certaines des zones de cépages, d'outillages, de réalités techniques et de qualifications proches de celles qui comptent alors parmi les plus évoluées. Des types qualitativement différents de compétences et de statuts sociaux des producteurs-travailleurs apparaissent aussi en Corse en ce temps-là.