Vigne, viticulture et vinification : traditions et savoir-faire dans l'Égypte ancienne de l'époque des pyramides à l'Empire romain
2008
Catherine Chadefaud

Extrait de : "La vigne en Méditerranée occidentale (édition électronique)"
sous la direction d'Antoine Casanova ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Gilbert Buti, Antoine Casanova, Catherine Chadefaud, Philippe Moustier, Raoul Normand, Alain Pernet, Éric Rouvellac, Jean-Christian Tulet et Hélène Velasco-Grassiet
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 35-50
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La culture de la vigne est ancienne en Égypte, les vignobles appartiennent soit à pharaon soit aux temples. Le vin est une composante indispensable du culte des divinités. Il est aussi d'usage dans la vie de la haute société.
Méthodes de culture et choix des cépages sont adaptés à l'environnement géographique.
Des jarres inscrites révèlent l'existence de crus recherchés provenant de quatre zones bien identifiées du pays.
Pendant l'occupation perse puis sous la domination grecque, la viticulture s'étend aux oasis grâce aux techniques d'irrigation ; de nouveaux cépages sont introduits.
Pendant l'époque romaine, la documentation administrative permet de connaître les principales opérations relevant des techniques viticoles. Certains vins sont exportés vers l'Italie. Les textes de l'époque chrétienne copte mettent en relief la continuité de l'évolution de la viticulture de l'Égypte.