Entre activité et inactivité : les mineurs de charbon dans le processus de fermeture des Houillères du bassin de Lorraine
2008
Sébastien Paul

Extrait de : "Le travail comme catégorie culturelle (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Trochet ; 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002

Philippe Martin, Philippe Masson, Christine Naslin-Gaudin, Hervé Le Bret, Noël Barbe, Odile Join-Lambert, Marie-Armelle Barbier-Le Déroff, Cécile Blondeau, Valeria Siniscalchi, Paul van der Grijp, Michel Pigenet, Sébastien Paul, Bruno Étienne
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 139-145
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le pacte charbonnier national signé en 1994 règle de façon précise la fin de l'exploitation charbonnière à l'horizon 2005. La reconnaissance de la non rentabilité du charbon français ouvre sur un processus de gestion raisonnée de la fermeture des houillères de bassin, gestion qui relègue l'activité productive au second plan pour accorder une plus grande importance au bon déroulement de cette fin d'activité. Dans ce contexte, le passage de l'activité à l'inactivité des mineurs se trouve profondément redéfini car cette gestion de la fermeture est accompagnée d'une gestion du personnel orientée vers l'adaptation des effectifs à la situation de la fin de l'exploitation charbonnière. Elle s'appuie sur deux mesures : le congé charbonnier de fin de carrière (CCFC) et la mobilité interne. Le pacte charbonnier propose en effet aux mineurs un congé charbonnier de fin de carrière qui leur permet, s'ils le désirent, de bénéficier d'une dispense d'activité dès quarante-cinq ans. La mobilité interne, quant à elle, concerne les mineurs les plus jeunes qui ne pourront pas bénéficier de cette mesure d'âge avant 2005. Une nouvelle distinction se crée alors entre ces deux catégories de mineurs, mettant en lumière deux formes d'engagement différentes dans le processus de fermeture de l'entreprise.