Les émissaires des ducs Amédée VIII et Louis de Savoie en voyage
préparatifs somptuaires, rémunération et itinéraires - 2008
Eva PIBIRI

Extrait de : "Les voyageurs au Moyen Âge (édition électronique)"
sous la direction de Henri Bresc et Denis Menjot ; 130e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Nicolas DROCOURT, Eva PIBIRI, Olivier TROUBAT, Sébastien NADOT, Sébastien GARNIER, Dominique LAURENT, Bruno SINTIC, Gilles BERTRAND, Yann DEJUGNAT, Michèle TOUCAS-BOUTEAU, Christiane DELUZ, Christine BOUSQUET-LABOUERIE

2008
p. 25-37
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le rôle de médiateur confié à Amédée VIII pendant la guerre de Cent Ans, ses liens de parenté avec la plupart des familles régnantes d'Europe, ainsi que les alliances matrimoniales prestigieuses conclues pour ses enfants ont généré une intense activité diplomatique que son fils Louis a poursuivie, bien qu'avec moins de brio. Les modalités des déplacements des ambassadeurs savoyards nous sont parvenues grâce à la trésorerie générale de Savoie, aux comptes dit «de voyages» et de châtellenies. Ces documents, conservés aux Archives d'État de Turin, aux Archives départementales de Savoie et de Côte d'Or, renseignent notamment sur la préparation vestimentaire des émissaires, leur rémunération et le nombre de montures qui les accompagnent. Ils permettent aussi de reconstituer les itinéraires habituellement empruntés par les ambassadeurs et d'en saisir les variations. Associée à des textes émanant des archives privées de certains ambassadeurs, cette documentation comptable met en lumière les aspects touristiques que ces voyages commandés peuvent revêtir, laissant entrevoir un peu plus que l'officier, le voyageur.