Représentations iconographiques de l’Au-delà à Rome
2010
Martin Galinier

Extrait de : "Imaginer et représenter l'au-delà (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves LE POGAM ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007

Tomaso Di FRAIA, Bernard ARQUIER, Nadine GUILHOU, Martin GALINIER, Claude CAROZZI, Pierre-Yves LE POGAM, Marlène DELSOUILLER, Jean-Pierre SUAU, Yannick FRIZET, Bernard COUSIN
Paris; Éditions du CTHS
2010
p. 41-62
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Les représentations de l’Au-delà à Rome sont rares et se trouvent surtout en contexte funéraire. À partir du deuxième siècle ap. J.-C., certains sarcophages romains, dont l’exceptionnel exemplaire de Velletri, proposent la vision du couple Pluton / Proserpine et donnent un aperçu des Enfers par la juxtaposition de personnages mythologiques : les grands criminels sont, à titre d’avertissement, souvent mis en valeur, comme ils le sont chez Virgile ou Ovide. Neuf cuves sépulcrales développent cependant une imagerie plus complexe, centrée sur le Destin et le lien corps / âme : il s’agit des sarcophages avec mythe de Prométhée et Création de l’Homme. Cinq sont décrits ici, puis confrontés aux réflexions des philosophes païens (Porphyre, Jamblique) et chrétiens (Tertullien), afin d’esquisser une réponse quant à l’évolution de l’Au-delà dans l’imaginaire romain au troisième siècle et la grille interprétative à utiliser : philosophie, choix personnels, ou perception « traditionnelle », dont il faut alors définir les caractéristiques ?