Les arbres sans feuilles du bois des suicidés dans les manuscrits enluminés des XIVe et XVe siècles de la Divine Comédie
Enfer, chant XIII - 2010
Marlène Delsouiller

Extrait de : "Imaginer et représenter l'au-delà (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves LE POGAM ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007

Tomaso Di FRAIA, Bernard ARQUIER, Nadine GUILHOU, Martin GALINIER, Claude CAROZZI, Pierre-Yves LE POGAM, Marlène DELSOUILLER, Jean-Pierre SUAU, Yannick FRIZET, Bernard COUSIN
Paris; Éditions du CTHS
2010
p. 108-117
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Le thème iconographique de l’arbre sans feuilles renvoie aux notions de péché, de mort et de châtiments infernaux. Ce topos est présent dans les manuscrits enluminés italiens des xive et xve siècles du chant XIII de l’Enfer de Dante. Les arbres y composent le bois des suicidés. L’étude des miniatures conduit à mettre en valeur l’aspect formel de ces végétaux, les caractéristiques des protagonistes qui les accompagnent, animaux et personnages, et la signification de ces représentations. Les enlumineurs montrent-ils le sort réservé aux suicidés tel que Dante le décrit ? Quels éléments sont tirés du poème et quelle est la part d’inventivité des artistes ?