Le Jugement dernier de Digne (xve siècle) : sermon par la peinture murale
2010
Yannick Frizet

Extrait de : "Imaginer et représenter l'au-delà (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves LE POGAM ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007

Tomaso Di FRAIA, Bernard ARQUIER, Nadine GUILHOU, Martin GALINIER, Claude CAROZZI, Pierre-Yves LE POGAM, Marlène DELSOUILLER, Jean-Pierre SUAU, Yannick FRIZET, Bernard COUSIN
Paris; Éditions du CTHS
2010
p. 145-161
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La cathédrale de Notre-Dame-du-Bourg à Digne conserve une importante peinture murale du second xve siècle, dont ce travail propose d’élargir la compréhension d’une partie : le Jugement dernier. L’étude a été menée par deux méthodes concomitantes : une observation minutieuse de l’iconographie des deux registres du Paradis et de l’Enfer, et une confrontation avec les statuts synodaux dignois du Moyen Âge tardif. Ces deux approches complémentaires ont fourni de nouveaux apports, présentés en deux sections : une première consacrée à la configuration de l’au-delà dignois, la seconde à la répartition des âmes en son sein. Le caractère novateur de ces images se confirme avec la reconnaissance de formules rares telles l’ange aptère ou le « Satan tricéphale », iconographie toscane inconnue dans la zone franco-provençale à cette époque. En second lieu, le contenu des statuts permet d’identifier certains personnages, tels les deux enfants élus, dont la présence est un reflet direct d’une de leurs prescriptions ; ce texte permet tout au moins de préciser la condition de damnés de l’Enfer tels l’hérétique et l’homme de robe et de ramifier les questionnements. Les concordances entre la peinture et les statuts dignois confortent la thèse d’un rôle majeur des images dans l’intense activité de prédication au sein de la cathédrale.