De l’art de la liste : autour des collections du centre d’onomastique des Archives nationales
2011
Sébastien Nadiras

Extrait de : "Écrire le nom (édition électronique)"
Sous la direction de Benoît Cursente et Marie-Rose Simoni-Aurembou ; 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009

Marija Stankovska-Tzamali, Didier Panfili, Patrice Beck, Benoît Cursente, Bernadette et Philippe Rossignol, Michel André Rateau, Jean-Claude Bouvier, Xavier Ravier, Sébastien Nadiras

Éditions du CTHS
2011
p. 118-128
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le Centre d’onomastique des Archives nationales a été créé en 1961, avec un objectif principal de recensement bibliographique. Sa bibliothèque représente cependant la collection publique la plus complète pour les recherches onomastiques concernant la France entière. Constituée entre autres par des dons et la collecte de documents auprès des administrations centrales et locales (Archives départementales par ex.), cette collection a ceci de singulier qu’elle comprend une proportion importante de documents se présentant sous la forme de listes, suites de mots ou de noms dressées par des savants ou des fonctionnaires, parfois confondus dans la même personne, au xixe siècle notamment. Ces documents témoignent d’une relation particulière à la science comme au monde ; ils illustrent également en quoi l’onomastique et plus encore le Centre d’onomastique lui-même se situent à la jonction de diverses traditions tout autant administratives qu’érudites.



The Art of list : the library of the Centre d’onomastique des Archives nationales
The Centre d’onomastique located in the Archives nationales, Paris was created in 1961, above all in a bibliographical purpose. Its library happens however to be the most complete public collection for onomastic researches concerning France. This collection was built up with gifts made by researchers and with gathering of documents among various administrations (central and local administrations as the Archives départementales). Its particular character is due to the presence, amongst ordinary or traditional books or studies, of a great deal of documents coming as lists, series of words and names set out by erudites or officials, who, especially in the 19th century, could be the same persons. These documents show a particular relation to the science and to the reality ; they also illustrate how onomastic science and the Centre d’onomastique itself are located at the junction of various administrative and erudite traditions.