L’aventure à sa porte...
Ou la vision d’une région déshéritée par des voyageurs et des scientifiques du XIXe siècle : la Double (Périgord) - 2011
Corinne Marache

Extrait de : "Perception de l'altérité culturelle et religieuse (édition électronique)"
Sous la direction de Liliane Kuczynski et Claudine Vassas ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Françoise BAYARD, Karine SALOME, Gérard BODE, Michel RASPAUD, Özkan BARDAKCI, Jean-Pierre FARGANEL, Xavier CORDE, Caroline LEHNI, Marie-Pierre DAUSSE, Corinne MARACHE, Emmanuel FILHOL, John Patrick GREENE, Eric ROULET, Liliane KUCZYNSKI, Jacques de CAUNA
Paris, Éditions du CTHS
2011
p. 135-145
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Nul n’est besoin de franchir les océans pour découvrir des contrées sauvages au xixe siècle. Il suffit alors pour cela de parcourir certaines campagnes françaises, telle que la Double, petite région déshéritée du Périgord. Traverser cette contrée « malsaine » et mystérieuse relève d’une véritable aventure à en croire des voyageurs et scientifiques de l’époque, vivant parfois à quelques lieues de là. Géographes, médecins, administrateurs, journalistes, écrivains ou voyageurs, dressent de ce « pays de fièvres » un portrait des plus sombres. Mais ce discours est-il conforme à la réalité ? Quelle est la part des idées reçues, de la soif d’exotisme ? Dans quelle mesure les écrits de la fin du xixe siècle ont-ils été influencés par les récits précédents ? Pour répondre à ces questions nous utiliserons des rapports scientifiques sur la Double et des récits de voyage que nous confronterons à des sources administratives telles que les séries M, N, O, S ou Z des archives départementales.