Les associations jumelles France-Québec et Québec-France : des aiguillons pour les échanges franco-québécois ?
2012
Gwénael Lamarque

Extrait de : "Transferts culturels de part et d'autre de l'Atlantique : Europe, Canada, Amérique (édition électronique)"
Sous la direction de Bernard Gallinato-Contino ; 133e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Québec 2008

Aurélio Ayala, Serge Bianchi, Stéphanie Danaux, Arnaud Decroix, Jean-François de Raymond, Edith Fagnoni, Nicolas Hatzfeld, Gwenaële Rot, Alain Michel, Michel Julien Olivier Hoibian, Denis Jallat, Sabine Kraus, Gwénaël Lamarque, Brigitte Nadeau, Nathalie Pelier
Paris, éditions du CTHS
2012
p. 123-131

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les relations entre la France et le Québec ne prennent leur configuration actuelle qu’au cours des années 1960, sous la double impulsion de Charles de Gaulle et de Jean Lesage. Parmi les nombreuses facettes de cette relation privilégiée, deux associations jumelles occupent une place stratégique : l’association France-Québec (AFQ) fondée en 1968 à Paris et l’association Québec-France (AQF) basée depuis 1971 dans la Belle Province. Bénéficiant d’emblée d’un financement croisé et d’un soutien logistique des deux États, ces associations jumelles constituent « un formidable outil de rapprochement entre Québécois et Français » pour reprendre les termes mêmes de Claude Lizé, président de l’AQF en exercice jusqu’en juin 2008. Cette communication met donc en lumière l’ensemble de leurs activités et de leurs missions, mais aussi les spécificités de leur fonctionnement et de leurs relations. Tout ceci nous permettant d’analyser et d’évaluer leur pertinence dans les relations franco-québécoises et leur véritable rôle dans le transfert et les échanges humains, culturels, scientifiques et économiques entre les deux rives de l’Atlantique.