Transferts et échanges : les strates patronymiques en Corse
2012
Marie-José Dalbera-Stefanaggi

Extrait de : "La Langue française, vecteur d'échanges culturels (édition électronique)"
Sous la direction de Marie-José Dalbera-Stefanaggi et Marie-Rose Simoni-Aurembou
133e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Québec, 2008
Textes de Melissa Barkat-Defradas, Henri Bresc, Jean-Philippe Dalbera, Marie-José Dalbera-Stefanaggi, Rachida El Ghannami, Jacques Fortin, Sanda Golopentia, Amélie Hamel, Fabrice Jejcic, Geneviève Joncas, Élisabeth Motte-Florac, Caroline Piquet, Bernard Rollet, Marie-Rose Simoni-Aurembou, Christiane Villain-Gandossi
Éd. du CTHS
2012
p. 17-24
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le thème de ce colloque, « Migrations, transferts et échanges de part et d’autre de l’Atlantique », nous offre l’occasion de revenir sur une question d’ordre sociolinguistique que nous avions abordée voici quelques années sur un terrain qui nous est beaucoup plus familier – nous voulons parler de la Corse. Il nous semble en effet que le modèle que nous avions développé dans notre analyse linguistique et sociolinguistique des variétés et des usages insulaires à travers le prisme d’une « évolution croisée », loin d’être un phénomène isolé, pourrait faire écho à d’autres situations de contact et donc s’avérer éclairant pour rendre compte de phénomènes de migrations, échanges et transferts à plus grande échelle.
L’idée à laquelle nous avions abouti était celle d’une identité fondée sur le métissage au terme d’une évolution croisée. Nous nous proposons de voir ci-après dans quelle mesure les patronymes que l’on « fréquente » dans la vie quotidienne en Corse vérifient cette représentation des choses.