Émotion, célébration, mise en mémoire : les rites funéraires
2012
Julien Bernard

Extrait de : "Mémoire familiale, objets et économies affectives"
Sous la direction de Tiphaine Barthélémy et Joël Candau
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Textes de Frédéric Balard, Françoise Bayard, Julien Bernard, Véronique Dassié, Maïté Etchechoury, Dominique Frère, Nathalie Gintzburger, Marie-Isabelle Merle Des Isles, Laurent Regard, Émilie Sureau, Romain Thomas
Éditions du CTHS
2012
p. 101-114
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les rituels funéraires constituent un ressort de la mise en mémoire des défunts, quel que soit leur degré de célébrité. À partir d’une observation participante dans deux entreprises de pompes funèbres en France, nous nous interrogeons sur la place des émotions dans les rituels funéraires et sur leur rôle dans la célébration et la mémorialisation des défunts. La coordination des postures, la mise en place des objets dans le rituel et la personnalisation des obsèques constituent les principaux moyens pour se souvenir des défunts et les commémorer au cours du rite funéraire.