Façonner l’opinion publique : Guerre et paix dans la mobilisation patriotique pendant la Révolution Française
2013
Nathalie Alzas

Extrait de : "Combattre à l'époque moderne (édition électronique)"
Sous la direction de Bernard Gainot et Benjamin Deruelle
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Benjamin Deruelle, Paul Vo-Ha, Pascal Arnoux, François-Xavier Petit, Laurent Lemarchand, Guillaume Lasconjarias, Arnaud Guinier, Fadi El Hage, Nathalie Alzas, Pol Vendeville, Rémi Masson, Emilie Dosquet, Simon Surreaux
2013
p. 94-103
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La Révolution, confrontée à une guerre européenne, suscite une intense mobilisation patriotique. Des hommes de lettres, administrateurs..., porte-parole au niveau local, tentent de convaincre l’opinion afin de lui faire accepter le sacrifice à la patrie. Ils forgent une image particulière de la guerre par les chansons, poésies, éloges funèbres, cérémonies. Leurs œuvres mêlent thématiques des temps de paix à un messianisme révolutionnaire, tout en reprenant des références anciennes, liées par exemple à la notion de « guerre juste ». Paradoxalement, la paix apparaît insaisissable, comme si la nécessité de la mobilisation patriotique la rendait indicible à un moment où se forme une culture de guerre.