Combattre à l'époque moderne (édition électronique)
2013
Sous la direction de Bernard Gainot et Benjamin Deruelle
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Benjamin Deruelle, Paul Vo-Ha, Pascal Arnoux, François-Xavier Petit, Laurent Lemarchand, Guillaume Lasconjarias, Arnaud Guinier, Fadi El Hage, Nathalie Alzas, Pol Vendeville, Rémi Masson, Emilie Dosquet, Simon Surreaux
158 p. I 21 x 29,7 I ill.
ISSN : 1773-0899
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

« Faire la guerre, faire la paix » : de façon générale, la question présente des facettes multiples, qui ne peuvent s’appréhender que dans l’interaction des deux processus. On fait la guerre pour faire la paix, et on prépare la guerre pendant les périodes de paix.
Dans la période moderne, un conflit ne peut être dit « réglé » que lorsque sont menées parallèlement des négociations devant conduire à la Paix. Inversement, cette dernière n’est qu’une suspension d’armes, les États étant engagés dans une confrontation permanente, dont l’état de belligérance n’est que l’une des variantes. Ce qui interroge également le statut des diplomates (ou autres fonctionnaires civils) qui fournissent des informations pour préparer une intervention militaire. Entre la guerre – ainsi définie comme conflit généralisé et réglé – et la paix comme forme instable et préparatoire à un nouveau conflit – la Paix Universelle n’apparaissant que tardivement et sur un mode utopique –, on peut décliner toutes les formes intermédiaires : conflits de « basse intensité », recherche de la sécurité et question du maintien de l’ordre, qui abolit la distinction entre état de guerre et état de paix, engagements armés préventifs.
Il est bien difficile de caractériser le degré d’intensité d’un conflit, qui pose des questions juridiques, mais aussi politiques. Ainsi, la « sécurité » intègre les formes de la guerre dans le régime juridique de la paix. La mise en perspective historique du concept de sécurité fait aujourd’hui totalement défaut, alors qu’il semble plus que jamais nécessaire d’en concevoir avec méthode et rigueur le contenu et les limites.
Table des matières :
Introduction, Bernard Gainot et Benjamin Deruelle p. 5 Culture et pratique Benjamin Deruelle Des limites imperceptibles à l’exercice de la force au xvie siècle : théorie et pratiques de la « bonne guerre » dans les armées du roi de... (lire la suite...)
Commander des articles au format PDF
1- Cesser le combat : quelques aspects de la reddition de place au XVIIe siècle
Paul Vo-Ha
Téléchargement gratuit 
2- Combattre sur la côte bretonne au xvie siècle
Pol Vendeville
Téléchargement gratuit 
3- La compagnie des grenadiers à cheval de Louis XIV : une culture du combat au service de la guerre de siège
Rémi Masson
Téléchargement gratuit 
4- Courage, peur, « stress » : l’appréhension des militaires français en opérations extrêmes au XVIIe siècle
Pascal Arnoux
Téléchargement gratuit 
5- Entre guerre et paix. Neutralité, armistice et réciprocité sur la frontière entre Metz et Luxembourg dans la première moitié du XVIIIe siècle
Guillaume Lasconjarias
Téléchargement gratuit 
6- Entre raison calculatrice et aspirations morales : le choc dans la pensée militaire du XVIIIe siècle
Arnaud Guinier
Téléchargement gratuit 
7- Façonner l’opinion publique : Guerre et paix dans la mobilisation patriotique pendant la Révolution Française
Nathalie Alzas
Téléchargement gratuit 
8- Faire la guerre et faire la paix. Surmonter, prolonger et déplacer la guerre civile entre Ligue et Fronde
François-Xavier Petit
Téléchargement gratuit 
9- La guerre « pacificatrice » de 1720 : la lutte sanitaire contre la peste de Marseille et sa représentation par la monarchie absolue
Laurent Lemarchand
Téléchargement gratuit 
10- Des limites imperceptibles à l’exercice de la force au XVIe siècle : théorie et pratiques de la « bonne guerre » dans les armées du roi de France
Benjamin Deruelle
Téléchargement gratuit 
11- Sacrifier son rang pour faire la guerre : la figure du général volontaire dans la France moderne
Fadi El Hage
Téléchargement gratuit 
12- Terror belli, decus pacis. Le bâton de maréchal de France : une rhétorique de la guerre et de la paix à l’époque moderne
Simon Surreaux
Téléchargement gratuit 
13- «Les François réduisent tout en solitude » : le soldat français et le ravage du Palatinat dans les gazettes européennes de l’année 1689
Émilie Dosquet
Téléchargement gratuit