Les places de Lyon à l’époque moderne
2014
Françoise BAYARD

Extrait de : "Ordonner et régénérer la ville : entre modernités et révolutions (édition électronique)"
Sous la direction de Jean-Luc CHAPPEY
Avec la collaboration de Vincent DENIS et Jean DUMA
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Françoise BAYARD, Fanny MION-MOUTON, Pascal EVEN, Ségolène de DAINVILLE-BARBICHE, Sophie RECLIN, Camille SALLÉ, Bernard BODINIER, Tatiana BAILLEUL, Lionel TRANI, Nicolas MEYNEN
Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 14-27
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Du XVIe au XVIIIe siècle, comme le montrent les délibérations du Consulat, les plans généraux ou parcellaires de la ville et les dossiers spécifiques qui leur sont consacrés, pour des raisons démographiques, économiques, politiques, sanitaires et urbanistiques, les places publiques lyonnaises ont subi quatre modifications importantes. Rares, elles sont devenues nombreuses. Étroites, elles se sont agrandies. Utilitaires, elles ont gagné en esthétique et en lieux de loisirs. Plaquées sur l’espace urbain, elles en font désormais partie intégrante.