Constitution de lieu et mise en ordre : le boulevard du Temple, un espace policé (1750-1788)
2014
Camille SALLÉ

Extrait de : "Ordonner et régénérer la ville : entre modernités et révolutions (édition électronique)"
Sous la direction de Jean-Luc CHAPPEY
Avec la collaboration de Vincent DENIS et Jean DUMA
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Françoise BAYARD, Fanny MION-MOUTON, Pascal EVEN, Ségolène de DAINVILLE-BARBICHE, Sophie RECLIN, Camille SALLÉ, Bernard BODINIER, Tatiana BAILLEUL, Lionel TRANI, Nicolas MEYNEN
Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 93-101
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Loin d’être un modèle élaboré par un pouvoir qui permettrait la saisie totale de cet espace, l’ordre du boulevard du Temple à la fin du XVIIIe siècle résulte d’un processus de négociation. Étudier les pratiques policières qui s’y déploient permet de voir comment des savoirs sont mis en œuvre dans le but de rendre lisible cet espace, à travers les initiatives des garants de l’ordre. Cependant, c’est bien dans les interactions entre les porte-parole de l’institution policière et usagers du boulevard que se comprend la constitution de cet espace. Un espace qui peut aussi être lu comme ressource dont l’accès est le but de tactiques variables selon les positions sociales – depuis les initiatives privées des grands propriétaires aux installations marchandes dans ses interstices – et que tente d’encadrer les autorités. Entre rue et promenade, entre ordre policier et ordre social, le boulevard du Temple offre donc l’exemple d’un processus de constitution d’espace et de sa mise en ordre.