La nourriture dans la presse généraliste et la littérature françaises contemporaines entre plaisir et déplaisir...
2014
Annick BATARD

Extrait de : "Des mets et des mots (édition électronique)"
Sous la direction de Nicole LEMAITRE,
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Rennes, 2013

Annick Batard, Guylaine Brun-Trigaud, Louis Bergès, Jean-loup D'hondt, Stavroula Kampougeri, Marie-pierre Zannier
Paris, éditions du CTHS
2014
p. 7-16
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
L’article questionne l’imaginaire de la nourriture dans les discours de la presse écrite généraliste et de la littérature françaises contemporaines. Deux catégories, quasiment opposées, organisent ces discours, celle du plaisir de la bonne chère, face au déplaisir, aux inquiétudes, voire aux crises et scandales alimentaires. Après avoir rappelé que l’évocation de la gastronomie est une tradition ancienne, mais toujours bien présente dans la presse et la littérature contemporaine, à tel point qu’une collection (« Exquis d’écrivain » chez Nil éditions) lui a été dédiée durant quelques années, la seconde grande partie aborde la question des dégoûts, propres à l’idiosyncrasie de chacun, à la perte de goût ou de saveur de certains légumes comme la tomate par exemple. Enfin, la partie se clôt sur les crises et enjeux de l’alimentation, avec le scandale de la viande de cheval vendue pour du bœuf et la nécessité de penser à l’accès à une nourriture équilibrée pour tous les habitants du monde.