Activité halieutique et consommation de poissons au Moyen Âge et à la Renaissance dans une ville de la plaine maritime : l’exemple de Gravelines (Nord)
2014
Benoît Clavel, Christine Cercy, Yvon Dreano

Extrait de : "Histoire de l’alimentation humaine : entre choix et contraintes (édition électronique)"
Sous la direction de Sandrine COSTAMAGNO ; 138e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Rennes, 2013

Émilie Gauthier, Vincent Bichet, Charly Massa, Bianca Perren, Hervé Richard, Louis Chaix, Frédéric Alexandre, Alain Génin, José Luis San Emeterio, Marie Derreumaux, Benoît Clavel, Christine Cercy, Yvon Dreano, Anne Bardot-Cambot & Vianney Forest, Marie-Yvane Daire, Loïc Langouët, Sandrine Costamagno, Jean-Philippe Rigaud, Marie-Cécile Soulier, Delphine Kuntz, Jessica Lacarrière, Jean-Christophe Castel, Céline Bemilli, Miguel Biard, Christine Chaussé, Klet Donnart, Yves Truel, Pierre-Emmanuel Paris, Florian Jedrusiak, Nolwenn Kerbastard, Marie-Madeleine de Cevins, Noëlle Icard, Anne-Violaine Szabados, Sophie Dulucq, Célimène Mussini, Olivier Buchsenschutz, Véronique Zech-Matterne, Pierre Mathelart, Alessio Bandelli, Ginette Auxiette, Christiane Demeulenaere-Douyère, Sophie Bresc-Litzler
Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 70-87
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Il n’existe que des choix dont les populations côtières font option à tel moment de leur existence, selon les circonstances et leur intérêt, nous disait Michel Mollat. Selon les circonstances, comme dans la plaine maritime flamande, où les estuaires et les anses qui interrompaient le cordon littoral se sont réduits au cours du temps sous l’effet du colmatage, de la progression des cordons littoraux et de l’action humaine. Ces changements physiques des estuaires et en particulier de celui de l’Aa à Gravelines ont-ils influencé l’activité de pêche et, par-delà, les habitudes alimentaires des Gravelinois ? C’est ce que nous nous proposons d’aborder à travers l’étude archéozoologique du site de l’Îlot Carnot. Les restes osseux d’animaux découverts et en particulier ceux de poissons (plus de 34 000) illustrent l’état de l’activité halieutique et des modes de consommation dans cette zone en contact direct avec le monde de la mer.