Le franciscanisme à table
Les pratiques alimentaires des Frères mineurs en Europe centrale à la fin du Moyen Âge - 2014
Marie-Madeleine de Cevins

Extrait de : "Histoire de l’alimentation humaine : entre choix et contraintes (édition électronique)"
Sous la direction de Sandrine COSTAMAGNO ; 138e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Rennes, 2013

Émilie Gauthier, Vincent Bichet, Charly Massa, Bianca Perren, Hervé Richard, Louis Chaix, Frédéric Alexandre, Alain Génin, José Luis San Emeterio, Marie Derreumaux, Benoît Clavel, Christine Cercy, Yvon Dreano, Anne Bardot-Cambot & Vianney Forest, Marie-Yvane Daire, Loïc Langouët, Sandrine Costamagno, Jean-Philippe Rigaud, Marie-Cécile Soulier, Delphine Kuntz, Jessica Lacarrière, Jean-Christophe Castel, Céline Bemilli, Miguel Biard, Christine Chaussé, Klet Donnart, Yves Truel, Pierre-Emmanuel Paris, Florian Jedrusiak, Nolwenn Kerbastard, Marie-Madeleine de Cevins, Noëlle Icard, Anne-Violaine Szabados, Sophie Dulucq, Célimène Mussini, Olivier Buchsenschutz, Véronique Zech-Matterne, Pierre Mathelart, Alessio Bandelli, Ginette Auxiette, Christiane Demeulenaere-Douyère, Sophie Bresc-Litzler
Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 238-249
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Les Frères mineurs ont instauré dès la fondation de l’ordre un rapport au corps spécifique oscillant entre tradition monastique et primauté de la vocation pastorale. Ses implications sur l’alimentation des religieux demeurent peu étudiées pour le Moyen Âge, notamment en Europe centrale, dans un contexte économique et social très différent du berceau italien de l’ordre.
Cette communication se propose de confronter les interdits, restrictions et recommandations alimentaires imposées aux Franciscains centre-européens – principalement en Hongrie et en Pologne – dans leurs pratiques de table. Elle s’appuie sur une documentation à la fois textuelle et archéologique et accorde une attention particulière au moment décisif de la réforme observante, dont on sait qu’elle a changé le visage du franciscanisme dans l’espace étudié.

Abstract

From the very beginning of their Order, the Friars Minor established a specific relationship with the body that oscillated between monastic tradition and priority given to the pastoral function. Its consequences on the feeding of the friars in the Middle Ages are almost ignored by researchers until now, especially in Central Europe, whose economic and social background was very different from the Italian motherland of the order.
This paper attempts to compare the prohibitions, limits and prescriptions imposed to the Central-European Franciscans – especially in Hungary and Poland – with their food practices. On the base of both textual and archaeological sources, it puts the stress on the decisive moment of the Observant reform, because of its well-known role in the renewal of Franciscanism in this area.