Alimentation et offrandes funéraires dans l’Égypte ancienne : rouages économiques et motivation religieuse
2015
Catherine Chadefaud

Extrait de : "Tous à table ! Repas et convivialité (édition électronique)"
Sous la direction de Christiane Demeulenaere-Douyère
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Rennes, 2013
Textes de Françoise Bayard, Serge Bianchi, Cécile Bouet, Catherine Chadefaud, Benoît Clavel, Christophe Cloquier, Hubert Delorme, Laure Gevertz, Arbia Hilali, Jean-Loup Lemaitre, Jérôme Louis, Federica Masè, Gersende Piernas
Éditions du CTHS
2015
p. 69-81
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La culture de l’Égypte pharaonique est imprégnée de la croyance en une survie post mortem proche de la vie quotidienne, si bien que les pratiques alimentaires sont connues par l’iconographie et les inscriptions funéraires aussi bien que par les sources administratives. Nous proposons d’analyser les relations entre les ressources alimentaires et l’environnement géographique, puis d’éclairer la consommation des habitants en tenant compte de l’arrière-plan : l’organisation socio-économique du royaume pharaonique. La période étudiée s’étend de l’Ancien au Nouvel Empire (2800 à 1050 av. J.-C.). En dépit de sources lacunaires ou discontinues du point de vue chronologique et spatial, nous nous efforcerons d’éclairer les rouages économiques qui mettaient en présence les vivants et les morts dans la circulation et la consommation des produits alimentaires.