Autour du symposion : vaisselle et sociabilité dans l’Athènes des VIe et Ve siècles avant J.-C.
2016
Catherine COUSIN

Extrait de : "Les Cuisines (édition électronique)"
Sous la direction de François BLARY
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques

François BLARY, Stéphanie BARDEL, Régis BERTRAND, Bernard BODINIER, Catherine COUSIN, Marie-Noële DENIS, Camille DUSSOL, Thérèse-Marie HÉBERT, Yves HENIGFELD & Sarah GRENOUILLEAU, Florent JODRY, Sandrine KRIKORIAN, Bénédicte ROLLAND-VILLEMOT, Julien VIEUGUÉ, Yvonne-Hélène LE MARESQUIER
2016
p. 52-63
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
En Grèce antique, le banquet constitue un acte de communication. Il se déroule en deux temps : le deipnon, repas à proprement parler, suivi du symposion consacré à la boisson et caractérisé par une vaisselle spécifique. De nombreuses attestations de cette pratique, aussi bien dans les textes que sur les représentations figurées, sont parvenues jusqu’à nous. La disposition en U des lits sur lesquels sont allongés les convives autour du cratère est déjà en soi une invitation à la discussion. Mais la décoration même de la vaisselle participe de la convivialité, notamment sur la céramique attique des vie et ve siècles avant J.-C. Nous regarderons en quoi les motifs, et éventuellement les inscriptions, qui y sont peints incitent les banqueteurs à parler et à se divertir. La mise en série de ces vases permettra aussi de nous forger une opinion sur les relations qu’y entretiennent les deux registres iconographique et scriptural, et de considérer comment leur interaction renforce la sociabilité et propose ainsi aux participants un modèle idéal de symposion.