Présenter la glace à table de la Renaissance à la Révolution
2016
Camille DUSSOL

Extrait de : "Les Cuisines (édition électronique)"
Sous la direction de François BLARY
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques

François BLARY, Stéphanie BARDEL, Régis BERTRAND, Bernard BODINIER, Catherine COUSIN, Marie-Noële DENIS, Camille DUSSOL, Thérèse-Marie HÉBERT, Yves HENIGFELD & Sarah GRENOUILLEAU, Florent JODRY, Sandrine KRIKORIAN, Bénédicte ROLLAND-VILLEMOT, Julien VIEUGUÉ, Yvonne-Hélène LE MARESQUIER
2016
p. 87-97
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La glace à rafraîchir est un élément apprécié du repas rassemblant des convives au-delà du cercle familial, qu’il s’agisse de réceptions des royautés de l’âge du Bronze, de banquets antiques ou de réunions à périodicité fixe de la « bonne » société de l’Ancien Régime. Selon le rang des hôtes, une vaisselle particulière est utilisée pour manipuler ce produit pendant l’Antiquité (psykter, colum nivarium, etc.) et pendant le Moyen Âge (récipients divers dits « refredoers »). Cette vaisselle se diversifie entre le xvie et le xixe siècle avec l’essor de l’usage de la glace, mais aussi avec la propagation de nouvelles manières de recevoir et de se tenir à table et avec le développement de manufactures de céramique, de faïence et de porcelaine. Sont alors créées et diffusées des pièces comme les rafraîchissoirs à verres et à bouteilles, les « glacières » de table pour aliments solides et plats cuisinés, les « guéridons » et les « tasses à neige » ou « à glace » pour dresser et déguster sorbets et crèmes glacées. Les grandes bassines où l’on fait rafraîchir flacons et boissons subsistent à côté de meubles à compartiments (tables ou coffres) qui complètent désormais les salles à manger. Ces objets sont disséminés dans plusieurs musées et fonds documentaires où leurs modes d’utilisation sont peu évoqués. Quelques tableaux les reproduisent de façon éloquente. Nous utiliserons ces sources pour présenter les grands genres de cette vaisselle, qui persistent jusqu’à nos jours sous des formes analogues mais réalisés dans des matériaux différents.