Regards croisés sur les moulins de l’armée romaine du Haut-Empire
Utilisation, rendement et standardisation - 2016
Florent JODRY

Extrait de : "Les Cuisines (édition électronique)"
Sous la direction de François BLARY
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques

François BLARY, Stéphanie BARDEL, Régis BERTRAND, Bernard BODINIER, Catherine COUSIN, Marie-Noële DENIS, Camille DUSSOL, Thérèse-Marie HÉBERT, Yves HENIGFELD & Sarah GRENOUILLEAU, Florent JODRY, Sandrine KRIKORIAN, Bénédicte ROLLAND-VILLEMOT, Julien VIEUGUÉ, Yvonne-Hélène LE MARESQUIER
2016
p. 129-150
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Le moulin manuel en pierre, dit de Durand Père, évoqué dans un manuscrit de 1813 propose de fournir aux armées un moulin léger, de facture et d’utilisation simples. Cette note pose en quelque sorte les principes fondateurs du moulin portatif manuel à l’usage des armées en marche. L’analyse de la littérature militaire et civile des XVIIIe et XIXe siècles couplée aux découvertes issues de fouilles archéologiques permet de mieux saisir les contextes et circonstances de l’utilisation des moulins manuels de l’armée romaine. Ces sources croisées apportent également un regard nouveau sur le rendement et les motivations qui président à la standardisation de ces moulins manuels antiques.