La « Goutte » au Calvados, trajectoire d’un produit d’appellation
2016
Sylvie PELLERIN DRION

Extrait de : "Du terroir au garde-manger planétaire (édition électronique)"
Sous la direction de Gilles FUMEY
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques

Colette BOURRIER-REYNAUD, Yann BOUYRAT, Jérôme BURIDANT et Thomas FEISS, Colette JOURDAIN ANNEQUIN, Julien NOEL, Sylvie PELLERIN DRION, Fabrice PONCET, Ferenc TÓTH, Nessim ZNAIEN
2016
p. 75-80
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Cet article se propose d’étudier la trajectoire d’une production locale issue d’un terroir spécifique et élaborée selon des méthodes ancestrales, devenue un produit standardisé et exporté dans le monde entier. Longtemps fabriquée de manière artisanale et empirique par les paysans de l’ouest de la France, l’eau-de-vie de cidre (ou Calvados) sort de l’anonymat à la fin du XIXe siècle et obtient une appellation d’origine contrôlée en 1942. À travers l’exemple méconnu de ce produit courant, apparaissent les vicissitudes liées à la construction de la notion de terroir et d’appellation. Il s’agit de replacer le cas de l’eau-de-vie de cidre, dans son contexte historique, d’analyser les facteurs de son développement et d’en déterminer les étapes. S’appuyant sur des sources originales telles que les archives de l’INAO, les archives de la Banque de France, ou le Journal d’agriculture pratique, l’approche historique permet de distinguer le rôle joué par les hommes et les réseaux, les institutions et les événements historiques dans le processus de reconnaissance d’un produit et sa valorisation.