Dernières parutions du Cths
Dernières parutions du Cths
Un atelier de la démocratie (XIIIe-XIVe siècles)
Alexandra Gallo

Aux XIIIe et XIVe siècles, Sisteron est une des villes les plus importantes du comté de Provence. Sa situation frontalière en fait une cité indispensable au souverain qui, pour s’assurer son soutien, favorise l’obtention de privilèges et ouvre la voie d’une autonomie politique. Entre le pouvoir royal et la municipalité s’établit alors une relation ambiguë où se mêlent complicité et compétition. Cet ouvrage permet de comprendre comment les représentants de l’administration urbaine apportent aux habitants un certain degré d’émancipation, développant ainsi les concepts de citoyenneté et de culture de la communauté : une image originale de la municipalité provençale qui vient troubler l’idée généralement admise de la confiscation du pouvoir local par une élite. L’exemple de Sisteron comme un atelier de la démocratie nous invite à une réflexion plus large sur la place du citoyen dans le gouvernement de la cité. Alexandra Gallo est docteur en histoire médiévale. Ce livre est issu de sa thèse de doctorat, récompensée par le prix de thèses du Comité des travaux historiques et scientifiques. Préface de Henri Bresc

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0842-6
320 p. | 15 x 22 cm. | ill. | br. -
Parution : 12/2016

  Table des matières au format pdf
Nicolas ADELL et Jérôme LAMY (dir.)

Cet ouvrage explore deux thèmes bien identifiés dans le domaine des science studies : la création scientifique, d’une part, et le rapport entre la vie et l’œuvre des savants, d’autre part. Ces deux axes sont ici noués par la description et l’analyse des effets de l’œuvre scientifique sur la vie de son auteur. Quel est l’impact cognitif et intellectuel que les travaux produits exercent sur la représentation de soi, la conduite de son existence, la façon de se projeter dans l’avenir ? L’hypothèse fondamentale est que la production scientifique, à l’instar de l’œuvre d’art, est pour ainsi dire en avance sur la vie, elle la dédouble et se présente comme une étude préparatoire à sa conduite. Défrichant des perspectives nouvelles sur un chantier ancien (la biographie scientifique), cet ouvrage réunit des contributions qui présentent des études de cas historiques, sociologiques ou ethnographiques.

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0847-1
416 p. | 17 x 22 cm | br. -
Parution : 12/2016

  Table des matières au format pdf
Bertrand Lavédrine, Jean-Paul Gandolfo et Sibylle Monod (collab.), Michel Frizot (préf.)

Au cours de ces dernières décennies, l’intérêt pour la photographie ancienne n’a fait que s’accroître auprès d’un public très divers : collectionneurs, conservateurs, archivistes mais également amateurs soucieux de conserver au mieux de précieux témoignages familiaux ou régionaux aux travers de quelques images. Souci de préservation d’autant plus justifié pour la photographie qu’elle est sans doute l’un des biens culturels les plus populaires et les plus répandus dans notre société. Connaître et reconnaître les photographies, savoir comment les manipuler, les ranger est l’objectif de ce guide, car malgré une histoire relativement courte, ces 150 dernières années ont vu naître une multitude de procédés photographiques ayant chacun leur spécificité et réclamant des soins adaptés. Cet ouvrage porte à la connaissance du public les évolutions les plus récentes dans ce domaine avec un souci de clarté, de concision et de simplicité. 3e réimpression

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0632-3
345 p. | 17 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 12/2016

  Table des matières au format pdf
Caroline HERBELIN

En Indochine, durant près d'un siècle de présence française (1859-1954), l'architecture a redessiné le paysage urbain. Souvent interprétée comme un outil de pouvoir, elle est en réalité une production conjointe du colonisateur et du colonisé. Elle est envisagée ici non pas dans un rapport duel, mais dans une lecture qui croise analyse des techniques et dimension sociale du bâti. Par l'étude de bâtiments de nature diverse et le dépouillement d'archives inédites, l'auteur nous livre un passionnant décryptage des villes du Vietnam colonial tout en apportant un éclairage sur les pratiques architecturales d'aujourd'hui. Son interprétation d'une architecture interculturelle et hybride nous invite à reconsidérer la notion de métissage.

L'Art et l'Essai
ISBN 978-2-7355-0846-4
368 p. | 16,5 x 22 cm | br. -
Parution : 06/2016
De la gloire de Dieu à la gloire du prince
Sous la direction de Mireille-Bénédicte Bouvet et Hélène Say-Barbey

Cet ouvrage met en perspective l’origine, les fonctions et l’organisation des chapelles princières en France et en Europe du Moyen Âge à nos jours. Historiens, musicologues, archéologues, français et étrangers, nourrissent ici, à partir de sources variées (documents d’archives, partitions musicales, récits, analyses architecturales, etc.), une réflexion destinée à définir une typologie d’édifices que l’on croit trop souvent connaître parfaitement. Se conjuguent ainsi naturellement histoire politique et religieuse, histoire de l’art et de l’architecture, histoire sociale, autour de quelques axes majeurs?: les chapelles comme lieu de célébration de la souveraineté, leur métamorphose après la Révolution française de 1789, enfin l’exemple particulier de la chapelle du château de Lunéville.

Archéologie et histoire de l'art
ISBN 978-2-7355-0843-3
336 p. | 21 x 27 cm | br. -
Parution : 12/2015
Code Sodis : F30919.6
Images et conquête au XIXe siècle
Nicolas SCHAUB

La conquête militaire et politique de l’Algérie par la France s’accompagne d’une production artistique qui a façonné notre vision de ce territoire. Comprendre la genèse de ces représentations se fait à mesure que l’on saisit les rapports complexes entre l’autorité politique, qui impose le nouveau cadre colonial en Algérie, et les artistes enrôlés aux côtés des militaires. C’est dans ce contexte que vont naître les créations qui nourrissent la fascination occidentale pour cet Orient fantasmé. Échanges épistolaires, récits de bataille, croquis pris sur le vif ou tableaux majeurs comme ceux de Vernet ou d’Isabey, cet ouvrage nous fait découvrir des œuvres apportant un éclairage nouveau sur cette guerre brutale qui dura de 1830 à 1847. Préface de Christine Peltre, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Strasbourg.

L'Art et l'Essai
ISBN 978-2-7355-0845-7
416 p. | 16,5 x 22 cm | br. -
Parution : 12/2015
Code Sodis : F30922.6
Sous la direction de Jean-Louis Tissier
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Germaine Aujac, Colette Jourdain-Annequin, Giorgios Sanidas, Jean-Pierre Laporte

La composition de ce court volume d'études urbaines consacré à l'Antiquité gréco-romaine permet d'apprécier la richesse et l'ouverture de ce thème proposé au congrès de Tours, décliné par des spécialistes issus d'horizons disciplinaires variés.

Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
62 p. l 21 x 29,7 l ill. -
Parution : 12/2015

  Table des matières au format pdf
Réformation et vérification (1332-1334)
Thierry Pécout (dir.) et Christopher Beck, Jean-Paul Boyer, Germain Butaud, Michel Hébert, Daniel Smail, Alain Venturini (éd.)


Cette enquête se présente sous la forme de vingt-quatre volumes manuscrits rédigés entièrement en latin, dont certains avec leurs copies, conservés aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône pour la quasi-totalité et à celles des Alpes-Maritimes pour l’un d’entre eux. Source manuscrite exceptionnelle, l’enquête administrative et domaniale conduite en Provence par l’archiprêtre de Bénévent Leopardo da Foligno, pour son maître le roi de Sicile Robert d’Anjou, entre 1331 et 1334, a lieu à l’époque où royaumes de Sicile et de Provence formaient un seul ensemble politique. L’enquête de Leopardo da Foligno n’a d’autre équivalent, dans l’Occident du XIVe siècle, que les grandes enquêtes pontificales menées en 1338 et 1373 à propos de l’ordre militaire des Hospitaliers.

Documents inédits sur l'histoire de France - série in 8° (1965- )
ISBN 978-2-7355-0837-2
800 p. | 15 x 23,3 cm | br. -
Parution : 11/2015
Code Sodis : F30912.5
Sous la direction de Christiane Demeulenaere-Douyère
138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Rennes, 2013
Textes de Françoise Bayard, Serge Bianchi, Cécile Bouet, Catherine Chadefaud, Benoît Clavel, Christophe Cloquier, Hubert Delorme, Laure Gevertz, Arbia Hilali, Jean-Loup Lemaitre, Jérôme Louis, Federica Masè, Gersende Piernas

Être à table ne signifie pas uniquement satisfaire un besoin ou prendre du plaisir. Le repas est souvent un moment de convivialité, partagé au sein d’un groupe (en famille, entre amis, avec des collègues) et associé à des habitudes, des coutumes, des codes. La bienséance, les manières de la table, la nourriture elle-même définissent aussi la façon d’être ensemble et sont révélatrices de valeurs morales et culturelles. Ce recueil d’actes du 138e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques apporte un éclairage sur les fonctions sociales de l’alimentation et nous invite à réfléchir sur les significations d’un acte quotidien.

Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
191 p. | 21 x 29,7 cm | ill. -
Parution : 10/2015

  Table des matières au format pdf
Variations sur l'autochtonie
Sylvie Sagnes (dir.)

Depuis longtemps déjà, les archéologues sont attentifs à la réception de leurs recherches et vigilants quant aux usages nationalistes, régionalistes ou localistes de leurs découvertes. Prolongeant leur réflexion, ce recueil tente de dépasser le caractère de fatalité dont on crédite généralement ces manières de récupération. Si l’appropriation des traces du passé est bel et bien observable à toutes les échelles et sur tous les continents, elle se révèle variable, dans ses modalités et sa nécessité, d’un terrain à l’autre, voire, en un même site, suivant les époques. L’ouvrage nous apprend ainsi que l’identité modelée au miroir de l’archéologie est bien souvent le fruit de conjonctions fragiles, aussi aléatoires que temporaires.

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0839-6
480 p. , 17 x 22 cm, ill., br. -
Parution : 04/2015
Code Sodis : F30914.1

  Table des matières au format pdf
Van Gennep, Arnold

Dans cet essai rédigé en 1925, Arnold Van Gennep élabore une nouvelle typologie des jeux et des sports. Regroupés au sein de quatre grandes catégories, les exercices physiques qu'il décrit, soit au total une vingtaine de jeux de plein air français, forment un véritable système culturel avec ses codes, ses lois et ses règles d’évolution. Qu'il soient anciens ou modernes, simples ou complexes, tous semblent témoigner d'un esprit populaire intemporel. Loin de se cantonner à une seule approche historique, Van Gennep développe une théorie pour expliquer leur survivance, mutation ou disparition en fonction notamment de l’évolution des goûts et des technologies. L'édition critique de Laurent Sébastien Fournier vise à souligner la modernité de ce texte resté inédit et ses apports fondamentaux à l'anthropologie des pratiques sportives.

CTHS Format
ISBN 978-2-7355-0840-2
184 p. | 12 x 18,5 cm | ill. | br. -
Parution : 04/2015
Code Sodis : F30915.4

  Table des matières au format pdf


« Au gouvernement seul il appartient, selon moi, de pouvoir accomplir le grand travail d’une publication générale de tous les matériaux importants et encore inédits sur l’histoire de notre patrie. » On connaît surtout François Guizot pour le rôle qu’il joua en tant que ministre de l’Instruction publique en instaurant, dans chaque commune française, la mise en place et l’entretien d’une école élémentaire gratuite tenue par un laïc. On le connaît moins pour les choix qu’il prit en historien afin de préserver et de valoriser le patrimoine archivistique de la France et des sociétés savantes locales. Dresser un inventaire des richesses paléographiques de tous les départements, l’associer à l’histoire générale des idées, des usages, des mœurs et des rites, par les manuscrits des grandes bibliothèques de Paris, par les archives du royaume, c’est la tâche que s’était confiée Guizot en 1834 lorsqu’il institua la création d’un comité par un arrêté daté du 10 juillet. Quelques jours plus tard, une circulaire encourageait l’instauration de rapports plus étroits entre les sociétés savantes des départements et le ministère. Six mois plus tard, le 10 janvier 1835, un deuxième comité fut constitué, consacré « à la recherche et à la publication de documents inédits ». Il jetait les bases fondatrices du Comité des travaux historiques et scientifiques et était alors chargé « de concourir, sous la présidence du ministre, à la recherche et à la publication des monuments inédits de la littérature, de la philosophie des sciences et des arts considérés dans leurs rapports avec l’histoire générale de la France ». Aujourd’hui, le CTHS est l’un des éditeurs les plus anciens. Essais, études monographiques, instruments de recherche, actes de colloques y sont publiés, ses ouvrages constituent une bibliothèque de référence en sciences humaines avec une trentaine de nouveautés paraissant chaque année. En couverture : François Guizot, fondateur du CTHS

Catalogue CTHS
-
Parution : 04/2015
Code Sodis : F30863.6
Gianenrico Bernasconi

Canne-siège, canne-violon, lit-malle, cuillère-pliante, éventail à lorgnette, couvert-arme à feu, clavecin plié, boulangerie volante et vélocifère, cuisine de voyage..., autant d’objets portatifs insolites conçus au Siècle des lumières pour parer à toute éventualité, en tout lieu et en toute circonstance. Alors que l’élite européenne adopte la mode du Grand Tour et que la mobilité s’intensifie, de nouveaux désirs consuméristes apparaissent – y compris dans les classes moyennes – et se traduisent par la nécessité de porter des objets avec soi. En posant la question de l’émergence d’une culture technique au cœur même de la banalité des objets, le présent ouvrage s’inscrit dans les recherches les plus novatrices consacrées aux pratiques culturelles du XVIIIe siècle. Il offre aux amateurs la possibilité de découvrir les savoirs et savoir-faire engagés pour la réalisation de ces curiosités et révèle les modes de consommation de l’époque.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0828-0
376 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 03/2015
Code Sodis : F30901.1

  Table des matières au format pdf
Perceptions et créations chrétiennes
Sous la direction de Serge Brunet et Philippe Martin

Si la sensibilité à l’espace environnant et l’émergence du concept de paysage peuvent être datés différemment suivant les civilisations, interpréter l’espace de vie des hommes comme une création divine plonge dans la nuit des temps. Cet ouvrage offre une étude du regard porté sur ce que la nature a de sacré, mais aussi sur les édifications humaines empreintes de religieux, à travers les témoignages textuels et matériels qui nous ont été laissés. Vingt-quatre historiens, historiens de l’art, spécialistes de la littérature, conservateurs du patrimoine et théologiens explorent ici la richesse – et la complexité – des liens tissés entre le fait religieux et la perception de l’environnement. Volontairement centré sur l’espace français et ses voisins immédiats, de la Renaissance – moment où apparaît le mot « paysage » – à nos jours, l’ensemble se décline suivant quatre axes principaux : l’articulation entre nature et religion, les modalités de construction d’un paysage sacré, la manière dont les vivants et les morts s’inscrivent dans un paysage religieux et, enfin, comment des perceptions antagonistes de cette sacralité peuvent être à l’origine d’affrontements.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0836-5
376 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 03/2015
Code Sodis : F 30911-2

  Table des matières au format pdf
Iconographie du corps sauvage en Occident à la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle)
Florent Pouvreau

La fin du Moyen Âge voit apparaître et se développer un ensemble d’images tout à fait singulier, celles d’hommes et de femmes intégralement velus. L’excès de poil, jusque-là apanage du diable et des démons dans l’iconographie romane, devient dans l’art gothique le signe d’une vie en marge de la civilisation. En mobilisant des sources variées, l’auteur montre la diversité symbolique des signes pileux dans les représentations médiévales. On comprend dès lors l’évolution de l’iconographie, à partir du XIVe siècle, vers une humanisation du corps et du comportement de l’homme sauvage. Ce dernier, étroitement lié à la culture courtoise, reste un personnage des marges mais devient parfois le vecteur d’une existence idéalisée, loin des tentations et des corruptions de la vie urbaine. L’auteur va jusqu’à nous montrer que, par un retournement spectaculaire porté à son comble autour de 1500, pilosité, érémitisme et sainteté sont associés : la présence d’un pelage sur les corps des saints devient un moyen de les distinguer du commun des mortels. Remercions Florent Pouvreau de nous conter cette histoire du poil et de la bête, ou comment dans cette période charnière, entre Moyen Âge et Renaissance, le corps se trouve au cœur des questionnements sur l’altérité.

hors collection
ISBN 978-2-7355-0831-0
328 p. | 17 x 24 cm | ill. en coul. | br. -
Parution : 02/2015
Code Sodis : F30905.3

  Table des matières au format pdf
XVIIIeXIXe siècle
Pascal Labreuche

Qui sont les ancêtres des Lefranc & Bourgeois et des Sennelier – enseigne familière à tout arpenteur des quais de la Seine à Paris ? C’est leur histoire qui nous est contée ici, particulièrement effervescente dans les années qui suivent la Convention et dans la première moitié du XIXe siècle. Elle mobilise chimistes, savants, fabricants, artistes et directeurs d’institutions : les noms de Chaptal, Mérimée et Nieuwerkerke côtoient ceux de David, Lefranc et Belot. L’auteur retrace le parcours de ces hommes qui, portés par leur engouement pour la peinture, ont placé toiles, colles, enduits et pigments au centre de leurs recherches. Un récit qui mêle plusieurs histoires, celle de l’industrie, de la culture et de l’art. 1re édition : juin 2011

L'Art et l'Essai
ISBN 978-2-7355-0745-0
368 p. | 16,5 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 01/2015
Code Sodis : F30794.5
De la fin du Moyen Âge à 1914
Sous la direction de Jean-Pierre Bardet et Francois-Joseph Ruggiu

Dans son livre de raison, son diaire, ses mémoires, son journal intime, on compte et on raconte. Les écrits personnels, simples feuilles volantes ou recueils richement reliés, renferment les traces d’une prise de plume sur soi, sur les autres, sur le monde. Ils sont aussi les témoins de la pénétration progressive de l’écrit dans tous les groupes de la société et de l’intense circulation de représentations et modèles culturels. Remarquables sources d’informations sur le quotidien depuis la fin du Moyen Âge, ces textes enrichissent la réflexion sur l’économie domestique, la famille, les relations sociales, le corps, les sentiments, l’identité. Ils suggèrent une autre manière de faire de l’histoire, plus près des personnes, de leurs perceptions, de leurs émotions et de leurs actions. Aboutissement d’un travail d’une dizaine d’années soutenu par le Centre national de la recherche scientifique et l’Agence nationale de la recherche, cet ouvrage collectif propose, à travers un ensemble d’études historiques et d’orientations méthodologiques, un regard nouveau sur l’individu et la famille au sein de la société. Jean-Pierre Bardet est professeur émérite de l’université Paris-Sorbonne, spécialiste de la démographie historique et de l’histoire des populations. François-Joseph Ruggiu est professeur à l’université Paris-Sorbonne, spécialiste de l’histoire des sociétés européennes et coloniales. Ils ont dirigé ensemble le groupement de recherche « Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Âge à 1914 » (Centre national de la recherche scientifique) et le projet « Les écrits personnels francophones : sociétés, familles et individus de la fin du Moyen Âge à l’époque contemporaine » (Agence nationale de la recherche).

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0824-2
320 p. | 17 x 22 cm | br. -
Parution : 01/2015
Code Sodis : F 30897.1

  Table des matières au format pdf
(14 juillet 1790 - 9 mai 1795)
Bernard BODINIER, André GOUDEAU (éd.)

La société populaire de Bernay (Eure) est l’une des premières à se créer en Normandie, dès juillet 1790. Le département étant particulièrement pauvre en registres de délibérations de sociétés populaires, le choix de Bernay s’imposait d’autant plus que ses deux registres couvrent un large spectre chronologique (14 juillet 1790-5 floréal an III/9 mai 1795). Par ailleurs, la ville ? qui compte environ 5 000 habitants ? est sous l’Ancien Régime un centre administratif et religieux vivant, avec des activités industrielles et commerciales importantes. La Révolution en fait un chef-lieu de district et consacre l’émergence d’un sentiment républicain modéré qui s’incarne dans la personnalité de plusieurs membres de la Société. Bernard Bodinier est professeur émérite des universités, spécialiste de l’étude des biens nationaux et d’histoire rurale, a publié également de nombreux travaux relatifs à l’histoire de Louviers, de l’Eure et de la Normandie. Il anime également plusieurs associations historiques (Société d’études diverses de Louviers, Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Normandie, Histoire et sociétés rurales). André Goudeau était documentaliste au lycée Georges-Dumézil de Vernon, il a publié de nombreux articles consacrés au passé de cette ville et à l’histoire du département de l’Eure, s’intéressant particulièrement à la période révolutionnaire.

Documents inédits sur l'histoire de France - série in 8° (1965- )
ISBN 978-2-7355-0832-7
576 p. | 15 x 23,3 cm | br. -
Parution : 01/2015
Code Sodis : F30906.6
Une enquête d'ethnologie urbaine
Chodkiewicz, Jean-Luc


Dans les années 1960, Georges Henri Rivière, conservateur du Musée national des arts et traditions populaires, eut pour ambition de réaliser une vaste enquête portant sur l'Aubrac, région située à cheval sur l'Aveyron, le Cantal et la Lozère. Comprenant vite l'importance du processus migratoire qui avait débuté au XXe siècle, il fit conduire une enquête auprès des Aubraciens de Paris et de leurs associations. Le jeune ethnologue qui en fut chargé,  Jean-Luc Chodkiewicz, y montrait en particulier le rôle des amicales dans l'intégration des nouveaux migrants à la ville et dans le maintien d'une culture sur le point de se perdre. Cette enquête d’ethnologie urbaine, pionnière à son époque, peut servir de modèle aux travaux sur les migrations. J_L. Chodkiewicz enseigne au département d’anthropologie de l’université du Manitoba (Canada). Nouvelle édition. Introduction de Martine Segalen.

CTHS Format
ISBN 978-2-7355-0835-8
236 p. | 12x18,5 cm| ill.| br. -
Parution : 12/2014
Code Sodis : F30909.5
Temps et société à Paris au XVIIIe siècle
Marie-Agnès Dequidt

Les Breguet, Berthoud, Le Roy, Janvier, Lepaute ont tous contribué à la renommée internationale de l’horlogerie parisienne des Lumières. Cette étude propose d’aller plus loin et d’embrasser plus largement les horlogers et leur production. Elle interroge l’envie de maîtrise du temps des hommes du XVIII e siècle, chacun selon sa position, et l’évolution de la consommation horlogère qui en découle. Loin de se cantonner aux objets précieux, l’horlogerie parisienne fournit une clientèle de plus en plus vaste. Mais le cœur de ce livre, ce sont les horlogers parisiens eux-mêmes. Décrits dans leur métier d’excellence, dans leur environnement géographique et socioprofessionnel, ces hommes se montrent avec leurs réussites et leurs défaillances, y compris les déboires auxquels ils sont confrontés au tournant du XIX e siècle. L’originalité du travail de Marie-Agnès Dequidt est d’appeler à témoigner toutes les catégories d’horlogers sans se limiter aux plus connus. Ainsi l’exemple aussi rare que riche d’informations de l’horloger Héroy, qui se laisse appréhender par l’intermédiaire de sa correspondance, donne-t-il vie à une étude à la croisée des histoires de la consommation, de la culture, de l’économie, du luxe et du travail.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0826-6
360 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 12/2014
Code Sodis : F30898.4
Avant la colonie (1560-1627)
Gérard Collomb et Martijn van den Bel (éd.)

Au tournant des xvie et xviie siècles, les côtes des Guyanes attirent les navigateurs anglais, hollandais et français qui viennent commercer avec les Amérindiens et parfois tentent de s’installer. Abordant le continent près de l’estuaire de l’Amazone, ils remontent vers les Antilles en visitant les rivières, échangeant avec les habitants du bois de teinture, du roucou, du coton, des vivres, contre des produits européens. Leurs récits, rassemblés dans cet ouvrage, décrivent un univers indigène aujourd’hui oublié, et donnent à comprendre les relations complexes qui se sont nouées entre Européens et Amérindiens dans cette région, avant que la Colonie, dans la seconde moitié du xviie siècle, ne referme cette page méconnue de l’histoire de la Guyane.

La librairie des cultures
ISBN 978-2-7355-0834-1
318 p. | 21 x 27 cm | ill. | br. -
Parution : 11/2014
Code Sodis : F30910.9

  Table des matières au format pdf
Pour une histoire croisée des collections scientifiques
Bertrand Daugeron, Armelle Le Goff (éd.)

Vente en librairie uniquement. Des pans entiers du patrimoine scientifique conservé aujourd’hui dans des institutions publiques connaissent des transformations, transferts ou restructurations. Si ces opérations semblent s’imposer, cette nécessité n’est pas neutre. Bien que les collections s’inscrivent dans une histoire qui leur est propre, entre la collecte, son contexte et leur exploitation, la dimension temporelle est comme effacée entre l’objet et sa documentation. Les conséquences scientifiques de ces transformations sont ici mises en lumière à partir de la reconstitution des logiques de rangements, d’écritures et de classements qui ont fait et défait les collections scientifiques. Cet ouvrage permet ainsi de restituer la complexité de l’histoire des collections, et de définir les enjeux de la conservation du patrimoine scientifique.

hors collection
ISBN 978-2-85653-746-6
416 p. | 17 x 24 cm | br. -
Parution : 10/2014
Code Sodis : F30908.2
Genèse d'une politique publique (1945-1962)
Gwenaëlle Le Goullon

Cet ouvrage retrace la naissance d’une politique publique, née à la Libération, consistant à construire de grands bâtiments de logement collectif, peu à peu désignés sous le vocable de « grands ensembles ». Au moment où l’on détruit et où l’on réhabilite une partie de ces habitations, il était temps d’en écrire l’histoire. Gwenaëlle Le Goullon détricote ainsi pas à pas les légendes noires en confrontant histoire nationale et études de cas locales. L’option des grands ensembles ne s’est en effet pas imposée naturellement et brutalement dans les années 1950 : cette politique a été élaborée selon une méthode de travail empirique et raisonnée et non selon des dogmes architecturaux ou urbanistiques. Il ne s’agit nullement d’entasser des travailleurs immigrés, mais bien d’inventer, avec la généralisation du « bon logement », un des aspects nouveaux de l’État-providence dont la France a besoin pour s’extraire des années noires. Comprendre la genèse de cette politique, au-delà des caricatures, reste sans doute la meilleure façon de ne pas se tromper de diagnostic aujourd’hui.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0825-9
360 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 10/2014
Code Sodis : F30899.7
Jacques ROHAULT
Simone MAZAURIC (éd.)

Le Traité de physique de Jacques Rohault (1618-1672) a été publié pour la première fois en français en 1671. Son auteur, conférencier renommé, était réputé cartésien et cet ouvrage avait pour ambition d’assurer le succès de la physique cartésienne au détriment de la physique aristotélicienne qui continuait à être enseignée dans les institutions officielles, c'est-à-dire dans les universités et les collèges, de jésuites notamment. L'ouvrage a bâti sa réputation sur le talent dont a fait preuve Rohault pour exposer de façon simple, claire et ordonnée la physique de Descartes, à laquelle il n'a pas hésité cependant à joindre les découvertes les plus récentes accomplies dans le champ de la physique depuis la mort du philosophe. Le Traité de physique a connu immédiatement un succès considérable. Traduit sur le champ en latin et en anglais, il a été plusieurs fois réédité, jusqu'en 1730. Durant plus de soixante ans, jusqu'à ce que de nouveaux ouvrages n'intègrent à leur tour les acquisitions les plus récentes d'un champ disciplinaire en constant développement, il a fait office de manuel de physique pour une grande partie de l'Europe savante. Il était par conséquent tout à fait nécessaire de rendre à nouveau accessible aux chercheurs un ouvrage qui a joué un rôle majeur dans l'histoire de la pensée philosophique et scientifique et dont on n'a encore épuisé ni la signification ni la portée. Cette réédition s'adresse aussi bien aux historiens de la philosophie qu'aux historiens des sciences. Elle est précédée d'une introduction de Simone Mazauric qui situe la place du Traité de physique dans l'histoire de la diffusion du cartésianisme, et rappelle la configuration historique singulière dans laquelle l'ouvrage est paru.

CTHS Sciences
ISBN 978-27355-0808-2
830 p. | 15 x 22 cm | br. -
Parution : 09/2014
Code Sodis : F30879.5
Déclinaisons selon les disciplines
Tiphaine Barthélemy, Philippe Combessie, Laurent-Sébastien Fournier et Anne Monjaret (dir.)

Le terme « ethnographie » est aujourd’hui largement répandu dans l’ensemble des sciences sociales pour désigner tout à la fois une méthode et ses résultats : le travail qualitatif de collecte des matériaux de terrain, le corpus qui en résulte et l’écriture qui en restitue l’analyse. Mais recouvre-t-il le même sens pour tout le monde ? Ce volume tonifie, en les réactualisant, le concept et la pratique ethnographiques. L’ethnographie n’apparaît plus comme l’exclusivité des anthropologues qui eux-mêmes ne cessent de transformer ces usages. Dorénavant et plus que jamais elle se partage. Anthropologues, ethnologues, sociologues, historiens, urbanistes, spécialistes du sport, chercheurs en sciences de l’éducation, tous montrent l’apport de l’ethnographie pour leur discipline, ce qu’elle a contribué à modifier. Cet ouvrage collectif ouvre ainsi les frontières entre des approches qui trop souvent s’ignorent.

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0820-4
304 p. | 17 x 22 cm | br. -
Parution : 07/2014
Code Sodis : F30894.2

  Table des matières au format pdf
Histoire urbaine de la pierre à bâtir
Sous la direction de Jacqueline Lorenz, François Blary et Jean-Pierre Gély

L’histoire de l’approvisionnement en pierre à bâtir de la ville nécessite une approche pluridisciplinaire. Les auteurs des textes réunis ici sont géologues, archéologues et historiens. Ils associent leurs méthodes et leurs expériences à cette recherche. L’analyse archéologique des bâtis et des archives du sol, jointe à l’étude des sources historiques et à l’examen attentif des ressources naturelles, permet de dresser un schéma de ces approvisionnements et de placer en parallèle leurs développements avec celui du phénomène urbain qui a concouru à les mettre en œuvre. Cet ouvrage apporte des éclairages ponctuels et précis s’inscrivant dans le temps court en privilégiant l’examen de l’approvisionnement d’un chantier urbain, et d’autre part, se positionne d’une manière plus novatrice dans le temps long, cherchant à circonscrire les grandes étapes et les modes d’approvisionnement de l’entité urbaine de l’Antiquité à l’Époque moderne. Il ouvre la voie à une réflexion actuelle de la gestion des ressources en matériaux de construction de la ville du futur.

CTHS Sciences
ISBN 978-2-7355-0814-3
294 p. | 21 x 27 cm | ill. | br. -
Parution : 06/2014
Code Sodis : F30887.0

  Table des matières au format pdf
Traditions céramiques entre Loire et Gironde au IVe millénaire avant JC
Vincent Ard

La céramique est un fossile directeur privilégié pour les chercheurs s’intéressant aux cultures néolithiques. Alors que la céramique ornée apparaît comme un excellent marqueur culturel et chronologique, la poterie non décorée est plus difficile à appréhender. Les études technologiques sur les modes de fabrication permettent de proposer une révision du cadre chronoculturel du Néolithique récent du Centre-Ouest de la France. La mise en évidence de traits techniques récurrents — véritables signatures des potiers préhistoriques — autorise un panorama des principales traditions céramiques des derniers temps du Néolithique. L’ouvrage s’intéresse aux échanges et influences entre Loire et Gironde au IVe millénaire avant notre ère.

Documents préhistoriques
ISBN 978-2-7355-0815-0
393 p. | 21 x 27 cm | ill. | br. -
Parution : 06/2014
Code Sodis : F 30888.3
Pour une géographie nouvelle
Federico FERRETTI

Publiée chez Hachette entre 1876 et 1894, "La Nouvelle Géographie universelle" d’Elisée Reclus est le résultat d'une vingtaine d'années de recherche avec de nombreux collaborateurs. Parmi eux, Pierre Kropotkine, Leon Metchnikoff, exilés politiques à cette époque ou encore l’éditeur P.J. Hetzel avec lesquels E. Reclus formait un véritable réseau intellectuel. L'étude de ce corpus permet d'invalider le mythe encore répandu d'un auteur solitaire ou marginal et de mesurer l'engagement de Reclus dans la production du savoir scientifique à son époque. En puisant dans les archives inédites du géographe anarchiste, Federico Ferretti parvient à reconstituer la fabrique matérielle de cette oeuvre monumentale à travers sa dimension politique et l'actualité de ses questionnements. L’auteur  Docteur en géographie des Universités de Bologne et de Paris 1, Federico Ferretti est chargé de recherche au Département de Géographie et environnement de l’Université de Genève depuis 2012.

CTHS Format
ISBN 978-2-7355-0827-3
448 p. | 12 x 18,5 cm l ill. | br. -
Parution : 06/2014
Code Sodis : F30900.8

  Table des matières au format pdf
Fauvel et sa méthode
Alessia ZAMBON

Peintre d’histoire formé à l’Académie royale de peinture et sculpture, Louis François Sébastien Fauvel (1753-1838) se rend en Grèce pour la première fois en 1780. Quelques années plus tard, il s’y installe. Pendant près de cinquante ans, il explore et fouille sans relâche le sol grec. Il découvre notamment ce que l’on allait bientôt appeler la sculpture archaïque et la céramique géométrique. Son interprétation des sites et des monuments antiques passe par le dessin, le moulage, le relevé architectural et l’étude topographique. L’auteur dresse le portrait de ce personnage hors du commun qui a participé à l’émergence de l’archéologie moderne en Grèce.

L'Art et l'Essai
ISBN 978-2-7355-0822-8
352 p. | 16,5 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 06/2014
Code Sodis : F30895.5
Émilie Nolet

L’archipel des Tu?motu est l’un des cinq groupes d’îles qui composent la Polynésie française. Cet ensemble de 76 atolls, disséminés sur un immense espace maritime, est surtout connu pour la beauté de ses lagons iridescents et pour avoir été jusqu’en 1996 le lieu des essais nucléaires français. La majorité des îles est restée très isolée longtemps après l’installation du pouvoir français à Tahiti et l’histoire culturelle des Tuamotu demeure, en général, l’une des moins bien documentée de la Polynésie orientale. L’auteur analyse les structures politiques et familiales d’une société réputée peu hiérarchisée et hautement compétitive au moment de l’arrivée des Occidentaux, à partir des écrits de voyageurs ou missionnaires, mais surtout d’un riche matériel traditionnel. Elle s’interroge aussi sur le devenir de cette organisation sociale après la colonisation et sur l’interprétation locale d’institutions politiques et sociales importées d’Europe, au travers d’une ethnographie contemporaine des atolls de N?puka et R?ao.

Le regard de l'ethnologue
ISBN 978-2-7355-0823-5
256 p. l 16 x 24 cm | ill. | br. -
Parution : 05/2014
Code Sodis : F30896.8

  Table des matières au format pdf
vol.1 Quercy, Rouergue, Gasgogne, Pays de Foix sous Louis XIV vol.2 Mémoire historique de la généralité de Montauban des Païs en dependans (1713) par Antoine Cathala-Coture
Patrick Ferté (éd.)

L’édition critique de ces mémoires de l’intendant de Montauban « pour l’instruction du duc de Bourgogne » restitue et analyse en son tome I la description de la généralité (1699), courant du Rouergue et du Quercy jusqu’au pays de Foix en passant par la Gascogne, et scrutée en toutes ses dimensions, religieuses, administratives, judiciaires, fiscales, mais aussi géographiques, démographiques et économiques. Elle est précédée d’une ample étude historique sur l’origine méconnue de cette intendance (1635), dans un contexte périlleux de révolte générale. Le tome II reproduit un lourd « mémoire historique » complémentaire, commandité par l’intendant Le Gendre (1713). Son auteur y retrace avec érudition le lointain passé de la région, et brosse un tableau détaillé de l’administration et de l’économie, qui permet une comparaison avec l’enquête de 1699. Enrichies de 6 000 notes critiques et d’un index des lieux, matières et personnages de 5 300 entrées, l’édition et l’étude de ces deux mémoires par Patrick Ferté offrent donc, une somme encyclopédique sur le passé de ces pays et sur leur situation à la fin du règne de Louis XIV.

Notices, inventaires et documents d'histoire moderne et contemporaine (1913- )
ISBN 9-782-7355-0816-7
566 p. et 660 p. | 15 x 23,2 cm | br. -
Parution : 05/2014
Code Sodis : F30889.6

  Table des matières au format pdf
Réseaux et territoires en Basse-Alsace (XIIIe-XIVe siècles)
Nicolas Buchheit

Au cours du XIIIe et du XIVe siècle, la Basse-Alsace comptait quatre commanderies de l’ordre de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem : Dorlisheim, Rhinau, Sélestat et Strasbourg. Leur expansion fut le résultat de la politique territoriale des princes lorrains et des évêques de Strasbourg visant, dans une conjoncture de vigoureuse expansion urbaine, à maîtriser des sites remarquables. L’auteur renouvelle ici l’étude de l’ordre des Hospitaliers, en mettant en relief la constitution d’un réseau où les préoccupations de la croisade et des intérêts de la Terre sainte passent au second plan, tandis qu’occupe le devant de la scène politique régionale et locale l’implantation voulue par l’aristocratie puis par le patriciat urbain. Dans une démonstration vigoureuse et convaincante, il s’inscrit dans un courant très novateur confrontant le caractère « universaliste » de l’ordre avec les modalités de l’implantation régionale des commanderies.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0812-9
354 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 04/2014
Code Sodis : F30884.1

  Table des matières au format pdf
Stéphane Blond

Réalisé au XVIIIe siècle, l’atlas dit de Trudaine fait référence à plus de trois mille plans manuscrits qui figurent les routes et les ouvrages d’art dont la construction et la gestion incombaient au roi de France. Cette œuvre, issue d’une commande administrative, contient des enjeux sous-jacents et des intentions politiques : selon l’adage « gouverner c’est prévoir », la carte devient un puissant moyen de projection dans l’avenir, un outil indispensable pour gouverner. Stéphane Blond offre une lecture de cette source exceptionnelle en s’inscrivant à la croisée de l’histoire administrative, de l’histoire des savoirs techniques, de la géographie et de la cartographie. Les nombreuses illustrations dont il propose l’étude sont un véritable plaisir pour les yeux et l’esprit. Nul besoin d’être un spécialiste pour comprendre l’importance de cet ouvrage : s’intéresser à l’atlas de Trudaine, c’est – d’une certaine manière – partir à la découverte du territoire passé pour mieux comprendre le territoire présent.

hors collection
ISBN 978-2-7355-0805-1
416 p. | 21 x 27 cm | ill. en coul. | br. -
Parution : 04/2014
Code Sodis : F30875.3

  Table des matières au format pdf
Sous la direction de Patrice Bret et Gérard Pajonk

Comment un savant devient-il célèbre ? Quels critères permettent sa renommée ou sa réhabilitation ? Pourquoi certaines figures n’ont-elles jamais accédé à la célébrité ? Pour tenter de répondre à ces questions, l’histoire des sciences et des techniques bénéficie d’un éclairage nouveau grâce à la renaissance du genre biographique. L’apport de ce dernier est considérable, qu’il s’agisse d’étudier la construction historique des grandes catégories culturelles ou la construction sociale et politique de figures individuelles. Issu des recherches présentées lors du 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, cet ouvrage offre un regard original sur certains savants et inventeurs dont les trajectoires sont liées aux mécanismes de la gloire et de l’oubli. Patrice Bret est chercheur au Centre Alexandre-Koyré (Paris). Les jeux de la gloire et de l’oubli sont au cœur de ses travaux, consacrés notamment au XVIIIe siècle et à la période révolutionnaire et impériale. Il a récemment codirigé Madame d’Arconville (1720-1805) : une femme de lettres et de sciences au Siècle des lumières (Hermann, 2011). Gérard Pajonk est professeur émérite de l’université Lyon I. Ancien élève de l’École supérieure de chimie industrielle de Lyon, il est spécialiste de catalyse et cinétique chimiques hétérogènes, expert en chimie des matériaux obtenus par les procédés sol-gel et du séchage supercritique (aérogels, cryogels).

CTHS Sciences
ISBN 978-2-7355-0813-6
136 p. | 21 x 27 cm | br. -
Parution : 04/2014
Code Sodis : F30886.7

  Table des matières au format pdf
Carnets (1937-1945)
Schommer (Pierre)


Pierre Schommer joua un rôle déterminant dans la protection des monuments et œuvres d’art. Lors de la guerre d’Espagne, il participa au sauvetage des trésors du Prado. Dès 1939, il fut chargé de l'évacuation des oeuvres d'art des collections nationales françaises. Responsable du dépôt du château de Chambord, véritable gare de triage pour l’ensemble des convois, il préserva un nombre important de chefs-d’œuvre, au rang desquels la Joconde occupait au moins symboliquement la première place. Ses carnets publiés à titre posthume témoignent, non sans humour et causticité, de la « drôle de guerre », de l’invasion et de l’exode, de la vie quotidienne en zone occupée dans un château prestigieux qui échappa de justesse à la catastrophe absolue. L'auteur : Ancien élève de l'Ecole du Louvre, secrétaire de la Réunion des Musées nationaux depuis 1930, Pierre Schommer (1893-1973) fut conservateur en chef du musée de la Malmaison. Il rédigea ses souvenirs en 1965. Édition préparée par Hubert Landais et Jean-René Gaborit

CTHS Format
ISBN 978-2-7355-0819-8
392 p. | 12 x 18,5 cm | ill. | br. -
Parution : 04/2014
Code Sodis : F 30893.9

  Table des matières au format pdf
Conseils généraux
Sous la direction de Françoise Vielliard et Olivier Guyotjeannin

L’École des chartes diffuse depuis plusieurs années auprès de ses élèves et des membres du groupe de recherche «Civilisation de l’écrit au Moyen Âge» des documents de travail internes destinés à préciser les principes qui doivent présider à l’édition des textes médiévaux. Ces conseils sont le fruit du travail d’une équipe et s’inscrivent dans une tradition où l’École des chartes s’est déjà illustrée en matière d’édition de textes littéraires et de documents du Moyen Âge. Au moment où les chercheurs français affirment avec force la nécessité d’un retour vers l’érudition, en même temps que de son intégration délibérée à un questionnement proprement historien, l’heure semble venue de diffuser plus largement ce travail.

Orientations et méthodes
ISBN 978-2-7355-0817-4
176 p. | 15 x 22 cm | br. -
Parution : 03/2014
Code Sodis : F30890.0

  Table des matières au format pdf
Terrains africains
Sylvie BREDELOUP

Considérer l’aventure comme une clé de lecture permet de jeter un regard décalé sur les migrations africaines et de sortir de l’ombre le caractère incertain et souvent individuel de l’expérience migratoire. En s’auto-désignant aventuriers, des migrants d’Afrique subsaharienne ré-enchantent leurs parcours et expriment, en creux, leur désir intense d’exister ailleurs et autrement que dans les directions où ils sont attendus. Les migrations d’aventures se transforment en mode d’existence dès lors où la réalisation de soi prime sur tout projet économique ou politique. Sylvie Bredeloup analyse la manière dont ces migrations d’aventures peuvent prendre des formes plurielles en fonction des temps, des lieux, du genre ou des imaginaires.

CTHS Géographie
ISBN 978-27355-0818-1
144 p. | 22 x 26 cm | ill. | cartes | br. -
Parution : 03/2014
Code Sodis : F30892.6

  Table des matières au format pdf
La monarchie absolue entre deux capitales (1715-1723)
Laurent Lemarchand

Pourquoi la monarchie s’est-elle installée à Paris en 1715, au lendemain de la mort du Roi-Soleil ? Pourquoi est-elle revenue à Versailles en 1722, bien avant la majorité de Louis XV ? Deux questions simples en apparence, mais marquées par le désintérêt presque total de l’historiographie. En considérant les déménagements de la Cour de Versailles à Paris, et de Paris à Versailles, l’auteur reconstitue la géopolitique parisienne et la répartition réelle des pouvoirs de la monarchie, exercés ici par la Régence. Laurent Lemarchand livre un essai d’histoire urbaine de haute volée, en impliquant la puissance d’une volonté politique – celle de Philippe d’Orléans, Régent de France – aux formidables déménagements de la Cour, du Versailles louisquatorzien au Paris des pré-Lumières.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0797-9
408 p. | 15 x 22 cm | ill. | br. -
Parution : 02/2014
Code Sodis : F30866.5

  Table des matières au format pdf


Fondé par François Guizot en 1834, le Comité des travaux historiques et scientifiques est l’un des éditeurs français les plus anciens. Essais, études monographiques, instruments de recherche, actes de colloques, ses ouvrages constituent une bibliothèque de référence en sciences humaines avec une trentaine de nouveautés paraissant chaque année. Pour découvrir les collections, cinq catalogues thématiques dans les domaines de l’anthropologie, l’histoire, l’histoire de l’art, la géographie et la préhistoire sont disponibles auprès de l’éditeur. Le catalogue général des éditions est consultable sur le site Internet cths.fr

Catalogue CTHS
30 p.13 x 21 cm | ill. -
Parution : 02/2014
Code Sodis : F30882.5
Sous la direction de Michèle Coltelloni-Trannoy et Yann Le Bohec

Les guerres qui ont opposé Africains et Romains sous le Haut-Empire ont répondu à des motifs variés et furent souvent accompagnées de grandes violences. Cet ouvrage permet de retracer les affrontements marquants et les principaux conflits depuis le règne d’Auguste jusqu’à l’avènement de Dioclétien. Mais la guerre n’est pas qu’une histoire de batailles. Profondément enracinée dans les structures de la société, son étude permet d’aborder les questions de démographie, de peuplement, d’économie ou de religion.

CTHS Histoire
ISBN 978-2-7355-0802-0
258 p. | 15x22 cm | ill. | br. -
Parution : 01/2014
Code Sodis : F 30872.4
1895-1899 - 2 vol.
Pierre Prins
éditeurs : Yves Boulvert, Viviane Prins-Jorge

Il aura fallu plus d’un siècle pour que soit livré au public le témoignage de l’explorateur Pierre Prins, membre de la Mission Gentil (1895-1899), la première à parvenir au lac Tchad en traversant le Congo et l’actuel Centrafrique, et premier résident de France en Afrique centrale. À partir de 1926, à l’aide de ses carnets de terrain, Pierre Prins entreprit la rédaction de ses souvenirs et leur préparation en vue de la publication en deux volumes. Le premier tome couvre la période de septembre 1895 à l’année 1897 et s’intitule De l’Atlantique au Chari, un raid chez le sultan Mohamed Senoussi. P. Prins y fait le récit au jour le jour de son voyage vers Ndélé, seul en pays inconnu, à la rencontre du sultan qui avait fait assassiner la Mission Crampel en 1891. Le second tome est le récit d’Une année de résidence auprès du sultan du Baguirmi Mohamed Abd Er Rhaman Gaourang, en 1898-1899, témoignage de première main sur la vie d’un sultan esclavagiste d’Afrique centrale avant la colonisation. L’ouvrage est présenté tel que l’a voulu Pierre Prins, enrichi d’illustrations pour la plupart inédites et d’un appareil critique facilitant la compréhension des termes vernaculaires et l’identification des personnages, de la faune et de la flore. Viviane Prins-Jorge est la petite-fille de Pierre Prins. Psychiatre psychanalyste, diplômée de médecine tropicale, elle est aussi licenciée en histoire de l’art. Yves Boulvert est ingénieur agronome, directeur de recherche à l’ORSTOM – IRD. Spécialiste de l’Afrique noire, où sa carrière s’est déroulée notamment au Niger, en Guinée et en Centrafrique, il est membre de la Société de géographie, de la Société des explorateurs français et depuis 1994, membre titulaire de l’Académie des sciences d’outre–mer.

CTHS Format
ISBN 978-2-7355-0810-5
1068 p. | 12 x18,5 cm | br. -
Parution : 01/2014
Code Sodis : F30881.2