L'Œuvre de paix du prince Albert Ier de Monaco (édition électronique)
2013
Sous la direction d'Arnaud Hurel, Thomas Fouilleron et Jacqueline Carpine-Lancre
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Jean-Rémy Bézias, Jacqueline Carpine-Lancre, Thomas Fouilleron, Arnaud Hurel, Christophe Réveillard, Méryl Sill
87 p. | 21 x 29,7 cm | ill.
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Co-édition: Annales monégasques

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans une Europe en marche vers la Première Guerre mondiale, le prince Albert Ier de Monaco (1848-1922) se distingua par son engagement en faveur de la paix. Derrière une fausse « neutralité », ce chef d’État ne fut pas un spectateur détaché des événements du début du siècle mais bien un acteur, un militant de la cause pacifiste. Les contributions ici réunies, issues d’un atelier organisé dans le cadre du 136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, présentent la personnalité singulière et l’action du Prince Savant.
Commander des articles au format PDF
1- Albert Ier de Monaco et le rapprochement franco-allemand avant la Première Guerre mondiale
Jean-Rémy Bézias
Téléchargement gratuit 
2- Albert Ier et l’Institut international de la paix : une tentative pacifiste et d’arbitrage au cœur de la marche vers la guerre (1903-1914)
Christophe Réveillard
Téléchargement gratuit 
3- De la germanophilie à la germanophobie : le prince Albert Ier de Monaco face à la Première Guerre mondiale
Jacqueline Carpine-Lancre et Thomas Fouilleron
Téléchargement gratuit 
4- La guerre des mots. Germanophobie et opinion publique pendant la Grande Guerre : la campagne de l’Action française contre le prince et Monaco
Méryl Sill
Téléchargement gratuit 
5- L’utopie d’une science préhistorique sans frontières : l’Institut de paléontologie humaine du prince Albert Ier de Monaco et la Première Guerre mondiale
Arnaud Hurel
Téléchargement gratuit